L'anneau ardent de l'infortuné inconnu

Avez-vous jamais trouvé un anneau ?

Bien entendu, nombre d'aventurier, face à une telle découverte, s'empressent de le passer au doigt, dans l’espoir qu'ils en tireront un pouvoir quelconque. Pourtant il est des cas ou il s'avère bien imprudent de ne pas examiner davantage un butin.
Nul ne sait qui fut à son origine, ni pour quelles raison il fut forgé, mais un jour vint où l'anneau fut trouvé sur le pas de la porte de l'académie de magie de Pathagny. Le nom de celui qui le premier le découvrit se perd avec le flot des années qui s'écoulent, seul demeure le sort funeste qui fut le sien. Alors qu'il ajustait le bijoux à son index,le sortilège lié à l'anneau s'éveilla, produisant une puissante flamme autour de son porteur. En quelques secondes, le malheureux s'écroula, hurlant de douleur, incapable d'ôter l'artefact maudit de son doigt, et en moins d'une minute il ne restait de lui que des cendres.
Par la suite de nombreuses hypothèses furent formulées quand à la vocation d'un tel objet, car la magie qu'il contenait était trop puissante pour qu'il s'agisse d'une simple erreur. Ou bien il s'agissait d'un travail inachevé, peut être manquait-il un second sortilège lié au premier qui préserverait le porteur de la chaleur des flammes, ou bien est-ce simplement une arme, destinée à nuire aveuglément à ceux qui la trouverait.
Après d'interminables séances de discutions, les hauts mages de Pathagny finirent par confier l'objet à un novice afin qu'il le mène aux nains, dont les redoutables forges seraient à même de détruire la magie liée au métal. Avant son départ, il lui fut signifié qu'il était impératif qu'il ne porte jamais l'anneau, sans pour autant lui en expliquer les raisons.
Le temps passa et nul parmi les valeureux habitants des mines ne rencontra jamais le jeune magicien, certain murmurèrent qu'il avait été dévoré ou détroussé pendant son voyage, d'autre prétendirent que la curiosité avait été la plus forte et qu'il avait essayé l'anneau ...

#1

Cà m'étonne que personne n'ai eu l'idée d'essayer d'en faire une arme quand même...
Peut-être pourrait-on l'enfiler sur un dispositif enchanté pour être détecté comme un porteur, et s'en servir comme source d'énergie ?

Posté par Madgui , le 26/09/2012 à 09:09 (Signaler un abus)

#2

un vieux morceau de parchemin en peau elfique tannée, montre les plans d'une machine de torture gobeline des plus étranges. Il semble que le prisonnier doive être attaché sur une sorte de siège à clous tandis qu'un piston monté sur ressort lui enfile un dispositif autour du doigt. Peut-être il y a-t-il un lien avec l'anneau ardent ...
Le registre funéraire de la cité de Morluhn rapporte la mort surprenante part combustion spontanée d'une jeune femme après qu'elle fut demandée en fiançailles par son amant.

Posté par Emile , le 26/09/2012 à 20:31 (Signaler un abus)

Un petit commentaire ?
Les commentaires postés par des rôlistes non identifiés doivent être modérés avant d'être publiés.

Question anti-bot (réponse en toutes lettres et en minuscules) :

Quelle est la couleur des oranges ?