Les Nains Cannibales

Cette histoire se déroule au cours d'une partie d'initiation au jeu de rôle, j'avais concocté un scénario à peu près sérieux dans un univers de med fan potable histoire de présenter le jdr papier sous son meilleur jour à quelques voisins curieux et intéressés par la chose. Appliqués que nous étions tous à notre partie, les dieux du chaos surgirent et frappèrent, transformant une banale équipe d'aventuriers en une bande de bras cassés aux pulsions cannibales incontrôlables ...

Capturés par un secte aux intention plus que malsaines, notre groupe de cinq aventuriers qui comptait, deux nains roublards, une magicienne elfe, une magicienne humaine et une roublarde humaine s'était vue enfermés dans un sombre dédale où poussaient d'innombrables champignon phosphorescent.
Affublés d'un simple tunique de lin brodée d'une araignée rouge sur l'avant, la petite troupe commence à arpenter les couloirs de granite où suinte une humidité poisseuse et froide. Rapidement les deux nains en tête comprennent qu'ils se trouvent dans un labyrinthe et qu'ils vont ans doute devoir y passer pas mal de temps. La survie s'organise, on grattouille la roche pour ramasser des champignons, on fouille les débris et les ossements pour se fabriquer des armes de fortunes et on avance ...
Quand soudain ! Un cris retenti dans l'ombre. Les oreilles elfiques reconnaissent sans peine les râles d'agonie d'un homme mourant sous les coup d'un prédateur.
Le temps de se décider à aller porter secours au malheureux, les cris se sont tue et nos compères découvrent un vieillard gisant sur le sol, le flanc entaillé par une profonde balafre d'où s'écoule son sang. Prudents, les aventuriers attendent que le vieil homme plonge dans l'inconscience avant de le fouiller. La magicienne elfe commence à ôter la tunique de l'infortuné quand il s'éveille et la saisit par l'avant bras, bredouillant des paroles incompréhensibles. C'est alors que n'écoutant que son courage, Minimoy,le nain roublard s'équipe d'un fémur préalablement aiguisé et frappe de toutes ses forces l'homme à terre. Rendant son dernier souffle, le vieillard s'affaisse sous les yeux médusés du reste du groupe.
C'est alors que germe une idée terrible dans le cerveau sans doute malade de Balot, le second nain. Devant eux gisent pas moins de soixante kilos de viande fraîche et d'os, s'armant du fémur aiguisé et d'une détermination des plus féroce, les deux roublard à longue barbe commencent à dépecer le cadavre, choisissant les meilleurs morceaux pour en faire des steaks et récupérant l'os le plus solide pour en faire une matraque de fortune.

Il s’avérera plus tard que le vieillard en question était un archéologue qui devait leur permettre de percer le secret des mystérieuses inscriptions que les aventuriers découvriront bien plus tard sur les murs du labyrinthe.

... Ne sous estimez jamais vos joueurs, même novices ils peuvent massacrer sans ménagement un NPC essentiel à la poursuite de leur quête et même parfois le dévorer ...

Un petit commentaire ?
Les commentaires postés par des rôlistes non identifiés doivent être modérés avant d'être publiés.

Question anti-bot (réponse en toutes lettres et en minuscules) :

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henry IV ?