Dieu ne le lui a pas rendu

Scénario de pathfinder où nous (un guerrier, un prêtre, une roublarde, un barde, un druide et moi même ensorceleur) avions décider de nous rendre au pic chardon, île en forme de crane et creuse, repaire d'un affreux clan de gobelins.

Après avoir cherché en vain un passage secret dans les tunnels, nous sommes en face d'un grand pont de corde. Le prêtre veut l'emprunter et demande au voleur de détecter si par hasard y a pas un piège. Voleur : "c'est trop évident, même pas envie de regarder, faut trouver un autre passage", Barde : "n'y vas pas trop dangereux", Ensorceleur : "si tu y vas et qu'il t'arrive une broutille, tant pis pour toi"

Ni une ni deux, le prêtre va sur le pont, celui ci s'effondre, il s'accroche donc in extremis au bord, jet de force pour se hisser à la surface, fumble ! Il tombe, notre guerrier altruiste : je me jette à son secours et l'attrape, jet de dex fumble again !

Nos deux amis tombent donc (chute de 24m, même avec de l'eau en bas, ça fait mal), heureusement le barde avait appris feuille morte et ils ne sont pas écrasés. Mais comme ils sont en armure lourde tous les deux, ils commencent à se noyer doucement. Au même moment, en haut on est pris à partie par un druide gobelin et un énorme tigre à dents de sabre, on ne peut donc les aider facilement.

Idée géniale du druide qui convoque des marsouins pour les ramener sur la berge, ils sont donc sauvés mais doivent escalader pour nous rejoindre, ils décident donc d'enlever leurs armures pour leur faciliter la tâche. Manque de bol, ils sont cueillis à la sortie par 5 gobelins aguerris. Malgré les sorts de canalisation positive du prêtre, celui ci tombe puis peu après le guerrier le rejoint (dur sans armure^^).

Nous arrivons alors que les gobelins se préparent à mettre à mort nos deux compères. MJ : vous avez le droit à une seule action pour sauver le guerrier ! Voleur : okay, avec ma dague boomerang, je tue le gobelin avant qu'il ne l'achève, échec et mort du guerrier. MJ : une action du groupe pour sauver le prêter, je lance alors un rayon de feu qui carbonise le dernier gobelin restant et nous sauvons cet idiot de prêtre.
Bilan des courses : fitz notre brave guerrier est mort en héros pour sauver un boulet

#1

Ca c'est de la grande aventure ... :)

Des rébondissements, des actes héroiques, de la malchance, des tentatives désespérées et au final, presque tout le monde qui s'en sort :).

Posté par Mr Jmad , le 7/09/2010 à 11:22 (Signaler un abus)

#2

en fait tout le monde, le monde de pathfinder étant ce qu'il est, on s'est endetté à vie pour payer une ressurection à notre cher guerrier

Posté par erwik , le 7/09/2010 à 16:22 (Signaler un abus)

#3

excellent
parfois les sacrifices sont injustes
mais ça donne une touche de réalisme
bravo! belle anecdote!

Posté par Tiloup , le 20/09/2010 à 02:49 (Signaler un abus)

Un petit commentaire ?
Les commentaires postés par des rôlistes non identifiés doivent être modérés avant d'être publiés.

Question anti-bot (réponse en toutes lettres et en minuscules) :

Quelle est la couleur des oranges ?